Bonjour à toutes ! Oui, dans ce tout premier article du blog, je m’adresse plus spécifiquement à vous, mesdames. Vous utilisez quotidiennement de la crème hydratante, du maquillage, du gel douche ? Mais savez-vous ce que vos produits contiennent réellement ?

Il y a quelques années encore, je ne me souciais pas vraiment de ce qu’il y avait dans mes cosmétiques (un shampoing c’est fait pour laver les cheveux, non ?). Tout ça a bien changé aujourd’hui. Je vais donc vous donner des astuces pour décoder la composition de vos produits du quotidien ! Quel intérêt ? Eviter l’achat de produits chimiques appliqués jour après jour sur votre peau, aussi mauvais pour votre santé que pour l’environnement …

La liste INCI, quésako ?

Le saviez-vous ?
La composition d’un cosmétique doit obligatoirement figurer sur l’emballage depuis 1998, c’est l’Union Européenne qui l’exige.

Vous êtes peut-être déjà tombée sur une liste d’ingrédients au dos d’un produit. Le langage barbare que vous y avez lu vous a certainement laissée perplexe et / ou vous a totalement découragée d’en savoir plus … #jaipascompris #jaipasfaitLV2hiéroglyphes

Très souvent la liste des ingrédients est difficile à repérer et peut vous sembler totalement incompréhensible si vous n’avez pas un bac +5 en cosmétologie …  Mais cela reste le moyen le plus fiable de savoir ce qu’on se met sur la peau !

Cette fameuse liste d’ingrédients correspond à ce qu’on appelle la liste INCI. INCI quoi … ? C’est l’acronyme de « International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ». En français ça donne : « nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques ». Pour résumer : la nomenclature INCI, c’est le jargon officiel de toutes les matières premières cosmétiques qui existent.

La liste INCI énumère les ingrédients dans l’ordre décroissant de leur quantité. Elle est forcément écrite quelque part, même si elle a tendance à jouer à cache-cache !

Concrètement, une liste INCI, ça ressemble à ça. Regardez bien, elle est écrite en tout petit au dos du produit : soit sur l’emballage, soit sur le produit lui-même.

Concrètement, une liste INCI, ça ressemble à ça. Regardez bien, elle est écrite en tout petit au dos du produit : soit sur l’emballage, soit sur le produit lui-même.

 

Comment lire la liste INCI

Les ingrédients figurent en anglais ou en latin, quel que soit le pays de fabrication : c’est un langage international. Quelques astuces à retenir :

  • Aqua = eau, c’est souvent le premier ingrédient, bien sûr il n’est pas dangereux.
  • Les noms usuels et noms des molécules sont écrits en anglais (ex. Citric acid = acide citrique)
  • Les extraits de plantes sont écrits en latin (ex. Aloe barbadensis= aloe vera)
  • Les noms en -one et en -ane correspondent à des silicones, à éviter donc car ils sont très polluants.
  • Paraffinum liquidum / Petrolatum : ces mots désignent des dérivés de la pétrochimie (beurk).
  • La plupart des ingrédients écrits en lettres capitales ne sont pas écologiques, voire sont nocifs pour la santé : PEG, PPG, BHT, BHA, SLS, EDTA … C’est un moyen simple de repérer les indésirables !
  • Les colorants (naturels ou non) sont placés en fin de liste sous la dénomination CI (Colour Index) suivi d’un nombre à 5 chiffres (ex. CI 42045 = bleu turquoise)
  • « Parfum » ou « Fragrance » désignent des parfums synthétiques car il est précisé lorsque le parfum est d’origine naturelle (huiles essentielles).
  • Les allergènes sont toujours listés à la fin.

Vous savez quoi ? Je vous ai préparé une petite antisèche, chut, c’est par ici. Vous voulez en savoir plus sur les substances à éviter ? C’est par ici.

Les limites de la liste INCI

Malheureusement la nomenclature INCI ne nous permet de connaître ni la quantité exacte des ingrédients, ni les origines des matières premières, ni la façon dont elles sont fabriquées.

La limite des 1%
Pour résumer
Les 4 à 8 premiers ingrédients de la liste INCI sont ceux qui constituent majoritairement le produit.

Il y a une exception à règle de l’ordre décroissant des produits dont je vous ai parlé : les ingrédients dosés à moins de 1% peuvent être placés dans n’importe quel ordre à la fin de la liste. Par exemple un ingrédient dosé à 0,001% peut être placé devant un ingrédient qui représente 0,99% du produit. Les fabricants auront donc tendance à placer les composants naturels avant les chimiques. Hum hum … Attention donc aux promesses publicitaires !

Vous l’aurez compris, on ne peut jamais être vraiment certain de la formulation précise du produit.

Prenez garde aux brevets et aux codes

Vous avez sans doute vu à la télé des spots publicitaires vantant les mérites d’une nouvelle crème antirides avec « formule brevetée » contenant des actifs « révolutionnaires ». Ne vous méprenez pas, c’est un classique du marketing !

Dans certains cas, les fabricants peuvent même demander l’obtention d’un code pour protéger un composant : le composant concerné est alors tout simplement remplacé par un code contenant 6 ou 7 chiffres dans la liste INCI (par exemple F.I.L. CI78709/1). C’est donc un code secret ! Bon, bonne nouvelle quand même, cette pratique est interdite pour les substances allergisantes.

La faille d’Internet

Il vous est sans doute déjà arrivé d’acheter des cosmétiques sur Internet. Avez-vous remarqué que la composition complète n’est pas systématiquement retranscrite, pour ne pas dire très rarement ? Ce n’est pas étonnant puisque les fabricants ne sont pas tenus de fournir la liste INCI de leurs produits vendus sur le web.

Pire, certaines marques nous induisent en erreur en mettant en avant uniquement les actifs naturels. Tout cela pour nous rassurer et nous donner l’impression que le produit est uniquement composé de substances naturelles (ce qui est souvent loin d’être le cas). #onnestpasdespigeons

Alternative
Pour les plus motivées et les fans du « fait maison » : fabriquez vous-mêmes vos produits ! Cela a plein d’avantages : vous pourrez choisir les ingrédients et leurs proportions et vous aurez la satisfaction d’utiliser un produit de qualité, confectionné par vos soins  et surtout qui vous est personnellement adapté ! 😊

 

Le mot de la fin

Vous l’aurez compris, décrypter la liste INCI est le seul moyen de savoir ce que contiennent réellement vos cosmétiques, même s’il faut garder à l’esprit que le système n’est pas sans failles.

À présent c’est à vous ! Je vous propose d’aller chercher vos produits habituels dans votre salle de bain et à vous entraîner à décrypter les listes INCI que vous trouverez. Vous avez une loupe sous la main ? 😉 Rappelez-vous, le but est d’éviter de vous mettre tout et n’importe quoi sur la peau !

Vous ne connaissez pas certains ingrédients ? Postez-les en commentaire et je vous aiderai à y voir plus clair !

Ecrit par Lorrie
Bienvenue sur mon blog ! Ici on parle nature, bien-être et alimentation saine.

Laisser un commentaire