Éveillé par une lumière chaude et délicate.
J’ arrive aux frontières du monde sensible.
Entre la rivière des songes et les bras du réel.
Je savoure quelques pensées sucrées et quelques graines d’ éternité qui sommeillaient dans ma nuit.

Je pose la main sur le dos nu et chaud de ma bien aimée.
Sa respiration profonde me berce, dans un landau de rêves.
Ses voiles ondulent sur le rivage de mes pensées.
J’ attends quelques instants.
Quelques minutes encore, qui durent des heures.
Je me plais ici.
A la lisière de l’ existence.

Prolonger cette naissance.
Garder en moi cette mélodie charnelle qui bat la mesure de mon souffle.
Respirer.

Ecrit par Aurélien

    2 commentaires

  1. Lili 27 juin 2018 at 07:04 Répondre

    Bonjour,

    Très jolie poésie pour débuter cette journée.
    Merci pour ce doux partage qui donne le sourire et qui apaise.

    Douce journée, Lili

  2. Aurélien 19 juillet 2018 at 09:49 Répondre

    Bonjour Lili,
    C’est la première fois que je publie sur le blog et je suis touché de ton gentil commentaire 🙂
    Belle journée à toi, Aurélien

Laisser un commentaire